***ZoE MoWaT***

De sa mère sculpteur, Zoé Mowat tient cette sensibilité à l’art, l’expérimentation et la conception 3D.

De sa formation à l’Université d’Alberta (Canada) ou elle a étudié l’art, le design graphique et industriel, elle a appris les techniques et les processus de conception.

Un parcours complet et sans faute qui permet à cette jeune designer canadienne de s’émanciper et de créer des objets qui lui ressemblent.

Qu’est-ce qui différencie l’artiste du designer ?

L’utilisation de l’objet, la production.

Un artiste peut créer ce qu’il veut néanmoins, il ne se posera pas les mêmes questions que le designer quant à l’utilisation de l’objet et la production.

Zoé a choisi d’être designer et explore inlassablement les matériaux, les couleurs, les formes et leurs combinaisons possibles tout en questionnant le bienfondé et l’utilité de l’objet.

Mais quand on s’attarde un peu sur son travail, on retrouve une forte empreinte artistique dans ses créations très sculpturales qui en effet mettent l’accent sur des formes simples, des couleurs audacieuses et des combinaisons de matériaux inhabituels.

La demoiselle ne s’en cache pas d’ailleurs : ce qu’elle préfère c’est l’assemblage des éléments et trouver le point d’équilibre.

Si je vous la présente aujourd’hui c’est que j’aime beaucoup sa démarche, son approche du design, plus que le produit fini.

Pour moi elle est elle, indiscutablement, mais aussi un peu une fusion entre les 5.5 designer et Matali Crasset (ce qui est plutôt flatteur, n’est-ce pas ?)  

Ses combinaisons de matériaux me font penser aux débuts des 5.5 designers, quand ils soignaient et réparaient les meubles ; eux aussi cherchaient l’équilibre dans ces re-créations ; quant aux produits finis, aux matériaux utilisés, aux couleurs, cela me rappelle la jeune Matali à ses débuts (vous souvenez vous de ce lit d’appoint en feutre : Quand Jim monte à Paris ?) et encore un peu aujourd’hui.

Bref, du design pur et dur qui bouscule nos convictions et notre quotidien, et même si on ne l’adopte pas tout de suite, on lui est reconnaissant d’exister et de faire avancer les choses.

CQFD.

(Pics from zoemowat.com)