Une fille, son dressing : tout un univers!

Inconditionnelle de la presse magazine depuis mon plus jeune âge (du Journal de Mickey à J’aime Lire puis Je Bouquine, de Sciences et vie Junior à Ok magazine, de Jeune et Jolie à Elle, de Beaux-Arts mag’ à Intramuros, de Parents à Milk…), elle m’accompagne au gré de mon évolution, de mes changements, de mes états d’âme….

Et malgré le tourbillon de la vie, certains magazines m’accompagnent depuis de nombreu-eu-eu-ses années et je suis ravie de voir qu’ils évoluent avec moi.

On pourrait parler de la forme (comme le ELLE de cette semaine qui a changé de maquette, maquette plutôt pas mal d’ailleurs mais qui ne colle pas du tout avec la qualité cheap du papier, du coup je ne suis guère convaincue voire perturbée…) et du fond.

Et en ce qui concerne celui-ci, on peut dire que rédacteurs et rédactrices, journalistes et le staff en général ne chôment pas.

Je suis impressionnée par la vitesse à laquelle la presse « contre-attaque ». Eh oui, internet et son lot de blogs et webzines en tous genres n’est pas vraiment l’ami de la presse papier…et, rendons à César ce qui appartient à César, si celle-ci reste dans la course, il faut bien avouer que c’est grâce à la qualité de son contenu.

Aujourd’hui, c’est à un compagnon de route que je voudrais rendre hommage.

Jalouse est pour moi un excellent magazine. J’aime la qualité de ses articles autant que sa maquette. J’aime son ton autant que ses partis pris.

Retrouver dans ses pages un dérivé de closetvisit est un grand plaisir.

Et même si l’article est un peu succinct (on aurait aimé plus de photos), il n’en demeure pas moins intéressant.

J’vous laisse découvrir tout ça en images et en musique (pour lire l’interview, il suffit de cliquer deux fois sur la photo)et vous dit à très bientôt.

See U!

(Pics from Jalouse #149 – Avril 2012)