Vanités, Ecorchés et Belle Vaisselle

 

S’il existe une discipline des Arts Décoratifs qui méritent d’être dépoussiérée….c’est bien celle des Arts de la Table !

Pari relevé avec beaucoup de talent et de finesse par l’attachant duo de designers, Claire Sudres et Guilhem Nave.

Exit la vaisselle boring, voici enfin un peu de grâce et d’originalité.

Montpelliéraine d’origine aveyronnaise, Claire Sudres a fait son apprentissage dans plusieurs ateliers de peinture sur porcelaine. Malgré une vie professionnelle bien remplie, l’envie de faire partager sa passion pour les arts de la table la tenaille. Ce n’est qu’après sa rencontre avec le créateur Guilhem Nave, tour à tour Directeur Artistique, collectionneur et journaliste dans le monde de l’art, que le projet prend pleinement vie.

Ensemble, le duo crée en 2010 l’atelier Animal Fabuleux.

En tandem, ils donnent une lecture sensorielle de la vaisselle et revisitent le service de table de manière élégante et raffinée.

Les créations Animal Fabuleux, c’est une opposition de genres et d’époques, du sage, de l’insolite, du baroque et de la modernité.

Monochromes, les premières séries replacent également à leur façon le noir et/ou l’or dans les Arts de la Table, couleurs peu associées et répandues dans ce domaine.

La première collection « Memento Mori » citation latine signifiant « Souviens-toi que tu mourras » explore le cabinet de curiosité avec ses décors tirés de planches anatomiques datant du XIXème siècle, et est déclinée dans une édition limitée numérotée réalisée en or 18 carats, ainsi qu’en noir et blanc.

Saluée unanimement aussi bien par les amateurs de belle vaisselle, les collectionneurs que les professionnels, elle s’invite au patrimoine des Arts Décoratifs de Limoges, considérée comme le fleuron de la porcelaine française.

Fort de ce succès, le duo enchaine rapidement avec un deuxième opus intitulé « Buisson Ardent » et donne une nouvelle fois à leurs créations un sens religieux doublé d’une illusion d’optique basée sur les phénomènes de persistance rétinienne.

Entre théâtre optique et quête des sens, l’atelier Animal Fabuleux étonne autant qu’il détonne.

Poursuivant leur credo toujours plus loin, toujours plus beau, la troisième série « Ecce Homo » a été confiée au célèbre et génialissime tatoueur Tin-tin qui a imaginé un motif exclusif : un Christ tatoué réalisé d’après une estampe du XVIIème siècle.

Véritable must have, cette interprétation de la crucifixion d’une grande sensibilité est à la fois troublante et magnifique.

Faut-il préciser qu’en outre ils ont demandé à Amanda Kaisermann de s’emparer de cet univers afin de créer dans un esthétisme tout aussi singulier et troublant une collection de bijoux sous le nom de « Cadavre Exquis » ?

Démoniaque, totalement génial, débordant d’imagination, de créativité et de sensualité, la fabrication française en prime (tout est conçu par un célèbre artisan de Limoges officiant également pour la Maison Hermès),en un tournemain le duo a réussi à faire venir la Haute Couture aux Arts de la Table.

Mais bien au-delà des Arts Décoratifs, ce qui me plait vraiment c’est qu’ Animal Fabuleux entend bien créer son propre univers.

Et même si je suis complètement conquise, il me tarde de découvrir la suite…qui je suis sure sera exquise.

To be continued….

 

Retrouvez leurs créations sur leur site : animal-fabuleux.fr

Ou sur l’e-shop : mementomori-shop.com

Et pour les infos c’est sur leur page facebook que ça se passe (ici)

(Pics/source : femmes magazine, midi gourmand & animal-fabuleux.fr)