The Wrinkles Of the City – Cuba

Peut-être avez-vous déjà vu ou entendu parler du dernier projet de JR « The Wrinkles of the City » ?

Oui ?

Non ?

Bon, alors je vous fait un petit récap’.

« The Wrinkles of The City » est un projet à l’échelle mondiale. Il repose sur la réalisation de portraits de personnes âgées détentrices de la mémoire d’une ville choisie par JR pour son passé.

Ces portraits sont ensuite collés par l’artiste dans la ville au gré des endroits qui l’inspirent et représentent eux aussi la mémoire de la ville, son histoire.

En véritable passeur, gardien d’une mémoire qui peut vaciller à tout instant, JR met ainsi le doigt sur l’héritage trop souvent oublié. Sans poser de jugement, il livre ainsi une tranche d’histoire de façon à la fois artistique, poétique sociale et surtout humaine.

Après Shanghai et Los Angeles, JR s’associe en mai 2012 à l’artiste américain d’origine cubaine José Parla pour une intervention à la Havane.

Ils réalisent de gigantesques installations à l’unisson. Après avoir photographié 25 personnes ayant vécu la révolution cubaine, JR a collé des portraits sur lesquels José Parla a ajouté ses peintures, sa calligraphie….un peu comme un palimpseste.

(Encore le palimpseste ! Si vous avez raté le billet sur le travail de Patrick Baillet, retrouvez le ici !)

Ensemble, JR et José Parla animent les murs d’une ville habituée à voir uniquement les portraits de ses dirigeants et donnent ainsi au peuple ce qui lui revient de droit.

CQFD.

(Pics/source : journal-du-design.fr & magda-gallery.com)